Retour à la page précédente

Certifier les avis clients, est-ce possible ?

Date : 11-01-2019

Difficile de faire confiance uniquement aux avis

Une problématique que j’observe dans le domaine des avis clients, c’est le fait de savoir si oui ou non on peut faire confiance à la boutique. Parce que même si le shop a récolté des avis positifs, on n’est jamais en confiance à 100%... on se demande toujours si les avis sont réellement authentiques (je suis sûr que vous pensez pareil).

En fait j’ai observé des cas de figure où certains commerçants malhonnêtes se sont arrangés pour récolter quelques notations positives (afin de convaincre le potentiel visiteur)… L’internaute voit les notations positives, achète sur le shop et ensuite plus de nouvelle, ni de la commande ni du marchand… par contre le paiement a été débité.

Fake review Certains e-commerçants malhonnête utilisent des méthodes illégales pour récolter des faux avis ou pour simuler des fausses commandes avec des fausses notations dans le but d’influencer des acheteurs. Les « Fakes reviews » sont la hantise des internautes..

Identifier légalement chaque marchand

Pour lutter contre les avis frauduleux, le TOP serait d’exiger une identification de chaque e-commerçant sur une base légale. Par exemple chaque marchand devrait présenter les statuts de l’entreprise et l’extrait de registre du commerce, ou encore un extrait de déclaration officiel auprès de l’état pour officialiser le sérieux et validité de l’entreprise.

Le fait de demander des documents officiels à l’inscription sur un site de récolte d’avis clients, freinera grandement les structures douteuses. Il y a beaucoup d’e-commerce qui ouvrent et qui ferment sans cesse et qui n’ont pas de scrupule à extorquer de l’argent aux internautes. Mon idéal serait donc de réduire au maximum la prise de risque, afin d’avoir uniquement des e-commerçants sains et fiables.

Avis clients certifiés Ce que j’aime bien sur la page de Trusted Shops c’est qu’il y a des éléments qui certifient officiellement la reconnaissance de l’entreprise. C’est un gage de qualité dont je vais devoir m’inspirer… par contre cela nécessite un contrôle manuel de ma part à chaque inscription.

Et les petites structures ?

C’est bien un peu ça le problème, car je sais que de plus en plus d’e-commerçant font de l’e-commerce en parallèle de leur activité principale. Ils cherchent donc à rassurer les visiteurs, mais n’ont pas forcément une structure officielle au nom de leur site internet. Ce complément de revenu ne fait pas forcément partie d’un business 100% indépendant.

Le problème de cette génération entrepreneur à la maison c’est que je vois certains marchands qui ne veulent pas avoir des coordonnées d’adresses « valides » sur leur page de contact pour ne pas avoir de lien avec les acheteurs. Le numéro de téléphone peut être aussi parfois volontairement incorrect dans le but de ne pas être dérangé.

Auto-entrepreneur France Pour réduire le risque de fraude, il faudrait idéalement certifier tous les comptes en effectuant un contrôle strict (y compris pour les petites structures auto entrepreneur). Seulement vérifier chaque compte et l’identité de chacun demande du temps et il y’a beaucoup d’home-self-entrepreneur.

Bilan

Dans le cas présent je vous parle de cas isolés qui tentent de faire de la fraude, mais la plupart des e-commerçants jouent le jeu et je les en remercie. Dans le futur, je pense que je vais accorder un badge supplémentaire pour les marchands « premium », car en principe les e-commerçants qui investissent sur cet abonnement ont déjà une activité établie et reconnue. Cela me permettra aussi de faire le contrôle avec eux et d’augmenter leur niveau de crédibilité avec une reconnaissance officielle affichée publiquement.

Commentaires


12-01-2019 / Catalon / https://www.adreapocket.com/fr
Bonjour Germain, je suis un mec ouvert, je te mets un billet

En fait il faut se projeter dans le référentiel souhaité, faire un protocole qui répond à ce référentiel et se faire auditer par un organisme indépendant et certifié pour le valider.

Le référentiel, c'est la loi, en France, par rapport à l'harmonisation dans l'EU, c'est ça:

https://www.economie.gouv.fr/republique-numerique
voir rubrique:
"Loyauté des plateformes (transparence de l’information pour les consommateurs et régulation des avis en ligne)"

et tu liras "décret à venir". Donc, il n'y a actuellement pas de loi ou référentiel, aujourd'hui chacun fait comme il veut.

Après le protocole d'avis doit être audité pour être validé, par exemple par l'AFNOR:
https://www.boutique.afnor.org/norme/nf-iso-20488/avis-en-ligne-de-consommateurs-principes-et-exigences-portant-sur-les-processus-de-collecte-moderation-et-publication-des-avis/article/901617/fa190927

et bizarrement, même sans décret ils ont un protocole d'audit qu'ils font payer cher... Ce qui n'est pas crédible.

Une fois ta certification obtenue, tu peux rajouter sur ton produit le logo "NF approuvé" et le décret ou la norme CE que tu respectes. Tu dois aussi respecter des dates d'audit pour le renouvellement de ta certification.

Je ne sais pas ce que dit la loi loi en Suisse. En tout état de cause, pour l'Europe, tu peux pour l'instant utiliser ton référentiel WEBBAX qui te semble bon.

Bon week end

Christophe

14-01-2019 / King-Avis / https://king-avis.com
@Christophe

Hello,

Effectivement j'ai déjà approché la société Afnor et j'ai consulté le cahier des charges avec les différentes exigeances, ainsi que le montant à investir pour obtenir la reconnaissance de leur part.

Comme la règlementation en Suisse est différente j'ai pris contact avec un spécialiste du droit sur internet, car chez nous cela semble assez trouble sur ce sujet au niveau de la législation.

Merci pour ton retour et ce partage !

25-01-2019 / ikaraibes / https://www.dyll.fr
Cela me semble judicieux pour king avis de s'assurer de l'existence d'une structure juridique pouvant réaliser des opérations commerciales.Cela rassurera les clients.
Extrait KBIS, justificatif d'adresse, pièce d'identité des dirigeants....

29-01-2019 / King-Avis / https://king-avis.com
@ikaraibes

Bonjour,

Oui dans un 2ème temps le niveau de contrôle sera plus strict avec identification d'une pièce justificative. Cela permettra d'augmenter le niveau de transparence et l'engagement de l'entreprise.

Merci pour ce retour constructif !

Qu'en pensez-vous ? Laissez un commentaire


Mon compte | Fonctionnement | Tarifs | Intégration | Transfert d'avis | FAQ | Blog | Contact